Les témoignages

Parce qu'un jour on ne se sent plus en harmonie avec soi-même ni avec les autres, parce qu'on a du mal à gérer ses émotions et sa vie... Une rencontre...la sophrologie. De l'empathie et de la patience de la part de mon sophrologue Monsieur Laspesa Philippe qui semaine après semaine restaure ma confiance et ma paix intérieure.  Que du bonheur !
Chantal retraitée
Sous chimiothérapie et morphine depuis un long moment. Ressenti durant les séances "harmonie, joie, optimisme ,soulagement, libération ,énergie forte très agréable, bien-être, je suis heureuse, fortes sensations corporelles, sentiment de bonheur vital, chaleur, corps allégé, mon corps est vivant malgré la maladie avec des sentiments, » "la sophrologie est géniale". Carla est plus confiante, plus forte physiquement, elle commence à refaire des projets à court et moyen terme. Elle envisage une rémission de sa maladie.
Carla
Les bruits du monde courent bien trop vite et nous rendent sourds à nous-mêmes. Avec la sophrologie, j'ai appris à m'écouter davantage et donc à me comprendre sans me juger. Avec quelques exercices de base et une pratique régulière, je peux maintenant me recentrer dès que je me sens vulnérable, et entretenir non seulement ma confiance en moi, mais aussi toutes ces valeurs qui nous rendent si humains et si divinement bien à la fois, et ce parce qu'elles puisent leur force dans l'amour le plus pur. Cet amour, on (ré)-apprend à en faire une règle de vie, et c'est toute notre conscience d'être qui s'en trouve sublimée. Gestion du stress quotidien, émotivité, contrariétés et peines en tout genre sont autant d'obstacles que la sophrologie nous aide à franchir car rien n'est jamais figé et tout passe. C'est au moment présent que je m'efforce de penser maintenant car "à chaque jour suffit sa peine"
Julie professeur d'histoire géographie
La sophrologie m'a énormément apporté ! Elle m'a permis de progresser dans le domaine scolaire (diminution du stress et augmentation de la concentration), de m'ouvrir aux autres et de m'épanouir. Plus qu'une science, c'est un art de vivre que je recommande à tous ! Merci pour votre aide »
Christophe un lycéen
j'ai fais de la sophrologie avec Philippe pendant plusieurs mois pour m'aider à gérer une phobie sociale très invalidante. En effet, depuis mes 15 ans et durant 3 ans, mon quotidien a été rythmé par des angoisses n’empêchant d'aller dans les lieux publics, les fêtes de famille, dans les salles de sport, restaurants, cinémas...m'empêchant également d'aller en cours. J'ai été suivi par des psychiatres et d'autres spécialistes, entouré et aidé. J'ai continué à me former via le CNED(cours par correspondance), mais c'est ma rencontre avec Philippe Laspesa et la sophrologie qui a été l'élément déclencheur de ma guérison. Dès la première séance, Philippe a été très positif et à mon écoute, il a su adapter son enseignement à mon besoin. Petit à petit, j'ai repris confiance et goût à la vie, jusqu'à reprendre la vie normale d'un lycéen. Je suis aujourd'hui heureux, libéré de mes angoisses et possède des outils qui m'aideront dans d'autres circonstances à l'avenir.
Paul 
Depuis que je pratique la Sophrologie, je dors mieux, je ne bégaye plus beaucoup et j'ai plus de confiance en moi notamment pour la prise de parole en public. En outre la Sophro m'aide beaucoup à maitriser la respiration pour la pratique du saxophone. Je suis nettement moins stressé, c'est cool ça m'a beaucoup aidé.
Noa  adolescent
Avec la Sophrologie, je me sens plus équilibrée, j'ai moins d'émotions négatives, de crispations, je suis moins inquiète au théâtre, je maîtrise mieux mon mental et j'ai plus confiance en moi. Ma concentration ainsi que ma mémorisation se sont améliorées, j'ai aussi une meilleure présence sur scène.
Juliette qui pratique le théâtre
Depuis que je pratique la Sophrologie je suis plus détendue, moins agressive, j'ai réussi mes deux concours en maitrisant mes émotions, je suis fière de moi, ce n'est que du bonheur. J'ai changé, c'est un grand pas pour moi, je prends conscience de faire les choses différemment. Je ne m 'énerve plus pour les choses banales.
Sandrine
La Sophro m'a aidé dans la réussite de mon concours. Le jour de mon examen j'étais moins stressée et plus confiante. Je suis aussi moins timide, je suis une nouvelle femme. J'ai aussi plus de conscience du monde extérieur.
Lea institutrice
J'ai fait des séances de sophrologie avec Philippe via Skype étant donné que j'habite à 2h de Strasbourg. Il m'a été conseillé car il a pu aider de nombreux lycéens qui passaient leur bac. Je suis étudiante, en reprise d étude et j'ai été enceinte au premier semestre. Philippe a été très bienveillant. J'ai été dans un état de stress incroyablement douloureux. Je n'en dormais pas ou peu. Je me sentais oppressée à  l'idée de rater les examens( trop d enjeu)! Et surtout enceinte la sensibilité était majorée. J'ai pu bénéficier d'un accompagnement personnalisé, que dis-je d'un coaching spécial examen qui m'a permis d'arriver au partiel avec un sentiment de douce familiarité et de sérénité. J'ai appliqué ses nombreux conseils, confiante grâce à toutes ces séances et j'ai réussi largement les examens! Philippe a été extrêmement disponible et à l'écoute, très sensible à mon évolution et surtout à la manière d'aider encore mieux à chaque fois. Une fois examens passés, j'ai eu la chance de poursuivre les séances de sophrologie spécial accouchement car ça m'angoissait terriblement. Encore une fois la bienveillance et l'empathie de Philippe ont été miraculeuses  pour moi.  Au final j'ai pu enfanter d'une magnifique petite fille et réussir mes examens avec brio grâce à la personnalisation des séances de sophrologie et un coaching du tonnerre ! Je recommande Philippe à toutes les personnes en proie à des tensions, angoisses, souffrance douleurs comme je l'ai été. Car une fois qu'elles disparaissent on se rend compte de combien on a souffert et surtout de la chance d'avoir eu affaire à Philippe !
Zineb
La sophrologie a déjà bien changé ma vie, et, en poursuivant sa pratique, je m’attends à d’autres changements encore. La toute première chose qui a changé, c’est l’appropriation de mon propre corps : on oublie trop souvent qu’on est incarné, et cela engendre des malaises inconscients . J’ai un corps, donc j’existe, j’ai ma place dans ce monde : de simples exercices de relaxation, on bascule bien vite à un ressenti existentiel amélioré. Et, surprise, j’ai appris que ce corps sert « d’interrupteur » lorsque notre mental nous fait souffrir ; je l’ai expérimenté à bien des reprises. La seconde chose que j’ai découverte, c’est une nouvelle capacité de concentration : enseignante par mon métier, je corrige à présent deux fois plus vite, avec beaucoup moins de souffrance ! Dans un entourage même bruyant, je peux créer ma bulle, et être parfois si concentrée que je n’entends pas si quelqu’un m’appelle. La troisième étape a été de trouver un palliatif à mon manque d’énergie récurrent, dû à un métier fatiguant, dont le lieu de travail est de surcroît éloigné de mon domicile, entraînant de longs trajets et des nuits écourtées, puisque je me lève aux aurores. La sophrologie m’a donné des techniques qui stimulent le corps et le mental fatigués, et très souvent, je n’ai plus besoin de café : les pratiques de sophrologie le remplacent efficacement. J’ai l’impression après une séance d’avoir pris une « douche » à l’intérieur de mon corps, dont le sang circule mieux, comme après un massage ; d’ailleurs, une séance de sophro le matin remplace pour moi des heures de sommeil ; souvent je me surprends à constater que, même si j’ai peu dormi, j’ai l’impression d’avoir eu mon compte de sommeil. Souvent j’oublie complètement une mauvaise nuit. Parfois c’est le sentiment d’avoir fait une sieste, alors que je n’ai fait qu’une quinzaine de minutes de sophrologie. L’étape suivante a été de comprendre l’importance du moment présent, une nouvelle « incarnation » temporelle en quelque sorte, liée la maîtrise des pensées parasites qui nous dévorent constamment. J’ai encore bien des progrès à faire, mais j’ai redécouvert le monde avec un regard neuf, m’attardant sur les beautés du paysage, sur le bien-être de moments de la vie quotidienne, qui trop souvent ne sont plus remarqués, par habitude. Le fait de vivre au présent calme aussi beaucoup les angoisses, et aide à passer le cap du stress dans les moments éprouvants. J’ai pu le constater avec des classes difficiles (je suis surprise moi-même de pouvoir affirmer que je ne crains plus rien à ce niveau-là, et ma nouvelle assurance et décontraction permet de meilleures relations et un (meilleur rendu pédagogique). En ayant pratiqué avant d’arriver au travail, je m’y retrouve détendue, avec un sentiment de bien-être à la place de la tension habituelle. L’assurance : c’est une autre transformation qui se dévoile peu à peu ; assurance individuelle comme face à un groupe, nouvelle démarche (c’est mon entourage qui le dit), même un changement d’écriture, avec un poignet plus relaxé et un mental plus sûr de moi… Enfin, et c’est peut-être le plus important, je sens que je glisse peu à peu vers une nouvelle façon de voir la vie ; même si je ne suis pas une grande dépressive, le regard se fait plus positif envers tout et tous, y compris envers moi-même et envers tout ce qui me dérangeait, me pesait auparavant. J’acquiers un nouveau respect de chaque instant de vie, avec tout ce qu’il contient, et j’en profite mieux, avec une nouvelle sérénité reconnaissante. Je ne dis pas que tout est déjà parfait, mais ce sont les grandes tendances « en marche »… Et je suis impatiente de voir tout ce qui peut encore se dévoiler par la pratique de la sophrologie à long terme.
Miriam (Professeur de français au sein d'un lycée)
J'ai fait des séances de sophrologie avec Philippe via Skype étant donné que j'habite à 2h de Strasbourg. Il m'a été conseillé car il a pu aider de nombreux lycéens qui passaient leur bac. Je suis étudiante, en reprise d étude et j'ai été enceinte au premier semestre. Philippe a été très bienveillant. J'ai été dans un état de stress incroyablement douloureux. Je n'en dormais pas ou peu. Je me sentais oppressée à  l'idée de rater les examens( trop d enjeu)! Et surtout enceinte la sensibilité était majorée. J'ai pu bénéficier d'un accompagnement personnalisé, que dis-je d'un coaching spécial examen qui m'a permis d'arriver au partiel avec un sentiment de douce familiarité et de sérénité. J'ai appliqué ses nombreux conseils, confiante grâce à toutes ces séances et j'ai réussi largement les examens! Philippe a été extrêmement disponible et à l'écoute, très sensible à mon évolution et surtout à la manière d'aider encore mieux à chaque fois. Une fois examens passés, j'ai eu la chance de poursuivre les séances de sophrologie spécial accouchement car ça m'angoissait terriblement. Encore une fois la bienveillance et l'empathie de Philippe ont été miraculeuses  pour moi.  Au final j'ai pu enfanter d'une magnifique petite fille et réussir mes examens avec brio grâce à la personnalisation des séances de sophrologie et un coaching du tonnerre ! Je recommande Philippe à toutes les personnes en proie à des tensions, angoisses, souffrance douleurs comme je l'ai été. Car une fois qu'elles disparaissent on se rend compte de combien on a souffert et surtout de la chance d'avoir eu affaire à Philippe !
Zineb

Made with ❤ with Sebastien Cabanes